Bienvenue sur le site des marchands et des amateurs du célèbre marché aux puces parisien
Welcome on the website of the merchants and amateurs of the famous Parisian flea market

Ils nous ont écrit

Parce que c'est un lieu qui vit, qui n'est pas édulcoré, qu'on n'y a pas sa langue dans sa poche, parce qu'on peut y ressentir l'ivresse du coup de foudre, parce qu'on y débarque le matin avec la marque de l'oreiller sur la joue, et qu'on s'y réveille très vite la tête au fond d'un carton : très longue vie aux puces de Vanves !

Philippe J.

***

Merci Philippe !

Rédigé le 30 mars 2007 | Commentaires (0) | TrackBacks (0)

Cette semaine aux Puces de Vanves (24-25 mars 07)

March_puces_vanves_paris_flea_antiq March_puces_vanves_paris_flea_ant_2 March_puces_vanves_paris_flea_ant_3 March_puces_vanves_paris_flea_ant_4

Rédigé le 27 mars 2007 | Commentaires (0) | TrackBacks (0)

Un chineur d'exception

Paradjanov_5 Encore quelques jours pour découvrir ce que peut faire un chineur de génie. Nous voulons parler de Serguei Paradjanov, le grand cinéaste arménien-géorgien-ukrainien-azéri-etc.



Paradjanov_10 Ecoutons Patrick Cazals, son meilleur biographe à ce jour : "Comme une règle de vie, le brocanteur Paradjanian père répétait tous les jours à ses proches : "Les objets, il faut que ça circule !" Et son fils Serguei, admiratif, l'a écouté [...] La Tiflis de 1930 était fière de son label prestigieux de Petit Paris [...] Dans les demeures des familles aisées de Tbilissi, il n'était pas rare de trouver des merveilles : collections de tableaux précieux, lustres de maîtres vénitiens, tapis de tout l'Orient, joyaux de Colchide, émaux sur or et orfèvrerie de Fabergé, icônes, mobilier somptueux... Les difficultés nouvelles imposées par le régime bolchévique amenèrent très vite ces familles à vendre toutes ces richesses. Paradjanov avait gardé la nostalgie de cette enfance bohème et heureuse. Il en parlait toujours avec gaieté, n'hésitant pas à sortir l'argenterie familiale miraculeusement conservée, à plaquer deux accords sur un Bechstein vieillissant, exhibant un magnifique vase Gallé dont on se demandait par quel étrange circuit il avait pu arriver jusqu'à lui. Ce goût de l'objet et du troc était devenu pour Paradjanov une véritable esthétique" (Serguei Paradjanov, Ed. de l'Etoile/Cahiers du cinéma, 1993).

Esthétique de l'assemblage d'objets, qu'il met en oeuvre dans ses films bien sûr, mais aussi dans les centaines de collages qu'il réalisera jusqu'à la fin de sa vie.Paradjanov_8_2 Paradjanov_3 Paradjanov_1  Paradjanov_4








En février 1988, Paradjanov est autorisé, pour la première fois, à sortir d'URSS, et présente ses films et collages dans de nombreux festivals. A Rotterdam, par exemple, où il file aussitôt chiner aux puces, comme l'atteste la célèbre photo de Cazals ci-dessous.Paradjanov_7




En novembre de la même année, il est à Paris pour l'ouverture de la rétrospective du cinéma géorgien. Peut-être file-t-il là aussi aussitôt après aux puces... De Vanves ?

***

Les collages sont actuellement exposés (et quelques films projetés), jusqu'au 8 avril, à l'ENSBA : http://www.ensba.fr/expositions/ExpoDetail.asp?ExpoID=81

Les films sont projetés (et quelques collages exposés), jusqu'à ce dimanche, à Bobigny : http://www.magic-cinema.fr

Sinon, vous pouvez toujours aller à Erevan voir le musée qu'on lui a dédié, où "tableaux, collages, manuscrits, meubles et affiches retracent sa carrière et tentent de recréer l'athmosphère de sa maison familiale de Tbilissi, à présent à l'abandon" (Cazals)  : http://parajanov.com/museum_info.html

Rédigé le 24 mars 2007 | Commentaires (1) | TrackBacks (0)

Cette semaine aux Puces de Vanves (17-18 mars 2007)

March_puces_vanves_paris_flea_antiq March_puces_vanves_paris_flea_ant_2 March_puces_vanves_paris_flea_ant_3 March_puces_vanves_paris_flea_ant_4 Objets d'Asie et d'Amérique (centrale et du Nord).

Rédigé le 20 mars 2007 | Commentaires (0) | TrackBacks (0)

On parle des Puces de Vanves : sur FR3 (Tous à la Brocante)

Samedi 10 mars 2007, Gonzague SAINT BRIS est l’invité sur FR3 de l’émission Tous à la Brocante.

Tous_la_brocante_07_03 Il confie avoir trouvé à Vanves une lettre d'Eugène Delacroix chez « Monsieur André » qui vend des livres anciens.



L'émission est complétée par la diffusion d’un sujet sur les objets insolites tourné à Vanves chez deux de nos collègues de l’avenue Marc Sangnier.

Rédigé le 16 mars 2007 | Commentaires (0) | TrackBacks (0)

On parle des Puces de Vanves : sur France Info

Suite à la publication de "La confession publique du brocanteur", France Info a parlé du marché et du site.

Vous pouvez lire la chronique diffusée début mars, ici : http://www.radiofrance.fr/chaines/france-info/chroniques/valeur/index.php?m=3&chro_diff_id=365000722 .

Rédigé le 15 mars 2007 | Commentaires (0) | TrackBacks (0)

La confession du brocanteur IV

Voici la fin de notre récit de 1776. Notre brocanteur mécreant est évidemment hors de danger.

Alors, dorénavant, méfiez-vous (on vous a averti) de "semblables personnages" qui existent "au détriment de la société, de la bonne foi, & du commerce".

March_puces_vanves_paris_flea_antiq March_puces_vanves_paris_flea_ant_2 March_puces_vanves_paris_flea_ant_3 March_puces_vanves_paris_flea_ant_4 March_puces_vanves_paris_flea_ant_5











Retrouvez l'entièreté du récit dans "Archives", rubrique "Les marchands".

***

Nous dédions ce récit à tous nos collègues normands.

Et nous remercions beaucoup Daniel, qui a précieusement conservé ce texte depuis si longtemps.

Rédigé le 15 mars 2007 | Commentaires (0) | TrackBacks (0)

Cette semaine aux Puces de Vanves (10-11 mars 07)

March_puces_vanves_paris_flea_antiques_m_108 March_puces_vanves_paris_flea_antiques_m_109 March_puces_vanves_paris_flea_antiques_m_110 March_puces_vanves_paris_flea_antiques_m_111

Rédigé le 12 mars 2007 | Commentaires (0) | TrackBacks (0)

On parle des Puces de Vanves : journée exceptionnelle

Voici une nouvelle parution, sur le supplément du Journal du Dimanche du 4 mars.

N'oubliez pas notre première journée exceptionnelle de l'année : aujourd'hui vendredi 9 mars, de 7h00 à 15h00 !

Jdd_05_03_07_1





Rédigé le 9 mars 2007 | Commentaires (0) | TrackBacks (0)

La confession du brocanteur III

La suite de notre récit de 1776. Et voici la confession proprement dite.

Préparez-vous : après les coups de canons, "que de forfaits ! que de friponneries !", comme dit le texte. Car de toute façon, un brocanteur, ça ne pense qu'à son oreille ("emportée"), ou au mieux à ses "cacaoins", certainement pas à sa conscience. C'est ce que lui reproche doucement "le Confesseur"...

Si vous n'avez pas lu les deux premières parties, retrouvez-les dans "Archives", catégorie "Les marchands".

March_puces_vanves_paris_flea_antiques_m_77 March_puces_vanves_paris_flea_antiques_m_78 March_puces_vanves_paris_flea_antiques_m_106 March_puces_vanves_paris_flea_antiques_m_107

Rédigé le 6 mars 2007 | Commentaires (0) | TrackBacks (0)